Imprimante 3D, du virtuel au réel

imprimante 3D Easy 120La révolution des imprimantes 3D, nous en avons tous entendu parler et l’attendions avec curiosité. Profiter des multiples possibilités qu’offre ce nouveau matériel est désormais possible à la maison, avec la sortie de modèles grand public comme la Easy 120.

On trouve ainsi des imprimantes 3D à partir de 400€, mais les prix s’échelonnent jusqu’à 2 000€ sans compter les modèles professionnels. À la découverte d’une invention bien réelle qu’on croirait tout droit sortie d’une BD de Yoko Tsuno...

Comment ça marche ?

L’imprimante 3D Easy 120, distribuée par A4 Technologies, a pour vocation principale d’équiper les écoles afin de permettre aux élèves de réaliser leurs propres créations. Compacte (dite "de table") et simple d’utilisation, elle se présente comme un investissement technologique accessible dans tous les sens du terme : le coût des objets réalisés grâce à cette imprimante est faible (environ 6 centimes le gramme). Compter en revanche pas moins de 60€ la bobine (cartouche) de résine ou de plastique, celles-ci se déclinant dans six couleurs différentes pour le moment.

Du côté de la prise en main, la Easy 140 est plutôt élémentaire, livrée avec tous les accessoires indispensables et un manuel qui guide l’utilisateur pas à pas. Après installation des pilotes et du logiciel consacré, reste à initialiser la machine et faire quelques réglages ; un savoir-faire qui requiert un apprentissage certes mais n’est pas inabordable en autodidacte, le plus épineux restant la manipulation du logiciel de conception 3D.

Histoire de l’imprimante 3D

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, elle était encore du domaine de la science fiction : c’est seulement en 2011 que les premiers prototypes destinés à l’usage familial ont été progressivement mis à portée du grand public. Inspirée de la machine stéréolithographique développée par Chuck Hull dans les années 1980, l’imprimante 3D voit ainsi le jour aux Etats-Unis. Outil d’avenir prometteur, elle devrait continuer de se perfectionner en matière de techniques, précision et de matériaux disponibles pour la production des objets.

On envisage ainsi l’impression d’organes humains pour la transplantation ou encore de nourriture dans un futur proche. Des répliques d’organes "plus vraies que vraies" ont déjà été produites avec succès par des chercheurs en médecine. L’impression en 3D de composants mécaniques, ou encore de petits éléments simples de la vie de tous les jours, constitue une autre véritable révolution en passe de devenir réalité : produire chez soi, pour soi sera bientôt possible.

Écrit par Tom le dans High-Tech

Commentaire

Nom

Adresse de contact

Site web

Commentaire

Code de sécurité : cjgtg8bqbf